Police de caractères:

Surligner les objets textuels
Colorer les objets :
 
 
 
 
 
 

Entrez une forme

notices corrigéescatégorie :
CHÂSSIS, subst. masc.
Étymol. et Hist. 1. Ca 1160 chasiz « encadrement de fenêtre » (Eneas, éd. J.-J. Salverda de Grave, 513) d'où a) 1535 chassis « cadre de bois maintenant toile, papier, verre... » (Laborde, Comptes bâtiments du Roi, t. 1, p. 84); b) 1535 chassis dormans (Laborde, Comptes bâtiments du Roi, tome 1, p. 83); 2. 1372 chaciz « cadre sur lequel on fixe une toile (de peinture?) » (B. Prost, Inventaires mobiliers Ducs Bourgogne, t. 1, p. 276); 1567 chassis (Artistes Parisiens du XVIes., 23 ds IGLF); 3. 1532 menuis. chassis de table (Laborde, Comptes bâtiments du Roi,tome 1, p. 143); 1694 archit. chassis de pierre (Corneille); 4. 1611 impr. (Cotgr.); 1694 (Corneille : Chassis [...] ce qui borde un moule à jetter les tables de plomb); 5. 1694 hortic. (ibid.); 6. 1753 théâtre « coulisse » (Encyclop. t. 3); 7. 1866 phot. (Lar. 19e); 8. a) (ibid. : Châssis : Cadre rectangulaire en bois, en fonte ou en fer, monté sur des roues, qui porte la chaudière d'une locomotive et ses accessoires ou la caisse d'un wagon); b) 1888 automob. (La Nature, 21 janv., 125 ds Quem. Fichier); d'où 1929 fig. lang. des automobilistes d'apr. Esn. : Une poule au beau châssis; 9. 1899 mine (Nouv. Lar. ill.); 10. p. métaph. 1803 arg. « œil » (fr. argotico-pop. ds Esn.). Dér. de châsse1*; suff. -is*; 10 l'œil étant assimilé au cadre d'une fenêtre (Sain. Argot, p. 86), v. aussi châsse2.