Police de caractères:

Surligner les objets textuels
Colorer les objets :
 
 
 
 
 
 

Entrez une forme

notices corrigéescatégorie :
CÔNE, subst. masc.
Étymol. et Hist. 1552 math. (Rabelais, Quart Livre, éd. R. Marichal, chap. 33, p. 153); 1690 en partic. astron. (Fur. : L'ombre de la terre forme un cône); d'où « tout objet ayant la forme d'un cône » : 1. 1753 bot. (Encyclop. t. 3, s.v. conifère); 2. 1753 technol. se dit de divers moules coniques (ibid., s.v. cône); 3. 1796 géol. en parlant d'une montagne (Dusaulx, Voyage à Barège, t. 1, p. 197 : M. Pasumot et moi nous parvînmes, non sans difficulté, jusqu'au sommet de ce cône tronqué, dont les pentes sont presque verticales); en partic. 1797 cône d'un volcan (Voyage de La Pérouse, t. 2, p. 309; la lave sortie du cratère, s'est emparée de tout le pourtour du cône); 4. 1803 zool. (Boiste). Empr. au lat. class. conus (< gr. κ ω ̃ ν ο ς « pɔmme de pin », d'où « cône » Chantraine), terme de géométrie.