Morphalou

Le lexique Morphalou est un lexique ouvert des formes fléchies du français. Les données initiales de Morphalou proviennent du TLFnome, la nomenclature du Trésor de la Langue Française qui a fourni 539.413 formes fléchies, appartenant à 68.075 lemmes. Le transfert du TLFnome vers Morphalou s'est fait par une réorganisation structurelle des données et une normalisation des étiquettes grammaticales, sans perte d'informations linguistiques. Le lexique résultant est un lexique à large couverture (~540.000 formes fléchies), linguistiquement valide (sous la responsabilité d'un comité éditorial) et formellement en accord avec les propositions de normalisation pour les ressources lexicales du TAL à l'ISO (TC37/SC4). Il est en accès libre à des fins de recherche et d'enseignement. Le maintien et la mise à jour du lexique sont assurés par l'ATILF.

Accès à Morphalou

Prolex

Le projet Prolex, piloté par le Laboratoire d'informatique (LI) de l'université François-Rabelais de Tours, a pour but de fournir, à la communauté du traitement automatique des langues (Tal), des connaissances sur les noms propres, qui constituent, à eux seuls, 10% des textes journalistiques. Ceci par la création d'une plate-forme technologique comprenant un dictionnaire électronique relationnel multilingue de noms propres (Prolexbase), des systèmes d'identification des noms propres et de leurs dérivés, des grammaires locales, etc.

Accès à Prolex

Base de civilisation romaine (XIIe-XVe s.)

Cette base vise à récolter les matériaux nécessaires à l’histoire de la formation du lexique de la civilisation romaine en français médiéval. Elle repose sur le dépouillement de nombreux textes (en particulier des traductions) encore inédits à ce jour. Son point de départ est le concept latin, auquel sont rattachés des « équivalents » français, qu’il s’agisse de lexèmes du vocabulaire courant ou de latinismes néologiques. Les gloses recensées permettent de se faire une idée plus juste de la représentation de la Rome antique et, éventuellement, de repérer une tradition textuelle.

Accès à la Base de civilisation romaine (XIIe-XVe s.)