Police de caractères:

Surligner les objets textuels
Colorer les objets :
 
 
 
 
 
 

Entrez une forme

options d'affichagecatégorie :
TRAIT D'UNION, subst. masc.
A. − ÉCRITURE. Signe orthographique ou diacritique, en forme de tiret, servant à unir les éléments de certains mots (composés) ou de formes verbales à pronom enclitique postposé (impératif, interrogation incise). Synon. tiret, division (impr.).Il faut qu'il monte le drame au niveau cosmique et qu'il médite sur la-faim-dans-le-monde (avec les traits d'union que les phénoménologues aiment à mettre pour décrire la ligne de leur entrée dans le monde) (Bachelard, Poét. espace, 1957, p. 128).On met un trait d'union après non suivi d'un nom ou d'un infinitif, et après quasi suivi d'un nom (Grev.1969,168, p. 117).
B. − P. anal. ou au fig. Personne ou chose servant à unir des personnes, des choses. Synon. lien, pont.Servir de trait d'union (entre des personnes, des choses). Le mouvement est (...) le trait d'union de la pensée et de l'action. Troubles moteurs et troubles intellectuels sont presque toujours associés en clinique (Mounier, Traité caract., 1946, p. 190).[Le] secrétaire de rédaction, trait d'union entre la rédaction et l'imprimerie (Coston, A.B.C. journ., 1952, p. 151).
Prononc. et Orth.: [tʀ εdynjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1835 (1835 et 1878 renvoient à tiret). Plur. des traits d'union. Étymol. et Hist. 1754 (Encyclop. t. 4, p. 1083a, s.v. division: Le second emploi de la division est quand elle joint des mots composés, [...] en ces occasions il n'y a que les Imprimeurs qui appellent ce signe division; les autres le nomment trait d'union, ou simplement tiret). Comp. de trait* et de union*. Bbg. Blochw.-Runk. 1971, p. 473.