Police de caractères:

Surligner les objets textuels
Colorer les objets :
 
 
 
 
 
 

Entrez une forme

options d'affichagecatégorie :
SUPPORT, subst. masc.
I. − [Corresp. à supporter1I A, III D et supporter2] Action, fait de supporter.
A. − Rare. Fait de supporter une chose matérielle. Synon. soutien.Faire support à qqc. L'ébahissement de la foule redoubla lorsque (...) on le vit s'élever à la force des bras, prenant à peine appui, de-ci de là, du bout des pieds aux pitons de support (Gide, Caves, 1914, p. 724).
B. − Vieilli ou littér. Action de soutenir, de donner son appui moral ou matériel à quelqu'un ou à quelque chose; résultat de cette action. Synon. soutien.Donner support à une rébellion. Vers qui se tourner (...)? Sa mère glissait dans un accablement de plus en plus profond (...). Son père? Quelle aide, quel support lui avait-il jamais donnés? (Roy, Bonheur occas., 1945, p. 309).Les Soviets considèrent que les procédés de la « stratégie élargie » devraient en cas de guerre chaude, jouer à plein, en support de l'Armée Rouge (Billotte, Consid. strat., 1957, p. 40-15).
P. méton.
Personne ou ensemble de personnes qui apportent un appui moral ou matériel à quelqu'un, à quelque chose. Les gaspillages de la cour (...), les guerres d'Amérique et d'Asie, la cherté de la politique secrète, l'entretien des supports cachés qu'on avait partout (...), ces mille causes épuisaient l'Espagne (Hugo, Rhin, 1842, p. 443).Restent donc (...), de plus en plus séparées de leur support populaire, deux élites intellectuelles, l'une libre penseuse, l'autre chrétienne (J.-R. Bloch,Dest. du S.,1931,p. 161). .ARM. Support actif. Ensemble de moyens en personnel et en matériel fournis par l'armée active aux unités constituées à base de réservistes (d'apr. GDEL).
C. − Vieilli ou littér. Action de supporter quelqu'un, de le subir ou de le tolérer avec patience et indulgence; résultat de cette action. Synon. soutien.Il y en a de mal nés [des enfants] (...) qui par conséquent procurent à leurs parents, non de la joie, mais un long exercice de support, de patience et de courage (Amiel, Journal, 1866, p. 41).Ils vivaient ainsi l'un près de l'autre, l'un contre l'autre, se supportant en se tournant le dos. Grâce à quoi régnait entre eux une manière de concorde (...), chacun d'eux trouvant dans le support de l'autre l'emploi discret de sa vertu (Gide, Caves, 1914, p. 681).
II. − [Corresp. à supporter1I A] Ce qui supporte.
A. −
1. Objet, élément matériel sur lequel repose une chose, en particulier un objet pesant, destiné à servir d'appui ou de soutien à ce dernier. Synon. appui, étai, soutien.Lusignan, Richard et le Duc de Bourgogne, réunissent leurs efforts contre une des plus fortes tours; ils en font saper les supports (Cottin, Mathilde, t. 2, 1805, p. 262).Ces colonnes [des portails de Chartres] ne cessent d'être des supports, mais elles ont une signification spirituelle (Lhote, Peint. d'abord, 1942, p. 99).
CONSTR. ,,Soubassement (d'un revêtement de sol)`` (Rob. 1985).
2. P. anal.
a) Objet destiné à soutenir une personne ou une partie de son corps. Synon. appui, soutien.Tous s'étendirent silencieusement sur leurs lits de chaume, roulés comme des momies d'Égypte dans leurs pareos sombres,la nuque reposant à l'antique sur des supports en bois de bambou (Loti, Mariage, 1882, p. 244).Agenouillé, sans support, sans chaise, sur la pierre frottée par tant de sabots ferrés (Malègue, Augustin, t. 1, 1933, p. 234).
b) Objet destiné à soutenir ou à relever une plante. Il faut des étais, des supports. Les échalas, plantés, déplantés, replantés: quel travail immense! La culture devient une industrie (Michelet, Journal, 1844, p. 570).Un pépiniériste de Falaise (...) s'empressa de leur fournir trois cents tiges (...). Ils avaient fait venir un serrurier pour les tuteurs, un quincaillier pour les raidisseurs, un charpentier pour les supports (Flaub., Bouvard, t. 1, 1880, p. 40).
B. − En partic.
1. Appareil, assemblage de conception variée, destiné à recevoir un objet, un instrument, un dispositif ou à maintenir celui-ci dans une position donnée. Un autre appareil, disparu depuis le Moyen Âge, « le chauffe-doux », était un ustensile de chauffage à l'usage des pièces dans lesquelles il n'existait pas de cheminée. C'était une table munie de roues avec un dispositif formant cendrier et un support pour la pelle et les pincettes (Fillon, Serrurier, 1942, p. 24).Quand les danseurs sont essoufflés, je fais passer les cañas de manzanilla, longs verres que l'on sert en tournée dans des supports métalliques à plusieurs trous (T'Serstevens, Itinér. esp., 1963, p. 169).
Spécialement
ART MILIT. Corps de support. Élément fixe (chevalet, pilotis) ou flottant (bateau, radeau, flotteur pneumatique) utilisé pour supporter le tablier d'un pont. (Dict. xixeet xxes.).
CH. DE FER. ,,Pièce de bois ou de fonte, ou quartiers de pierres par l'intermédiaire desquels les rails reposent sur le sol de la chaussée d'un chemin de fer`` (Chesn. t. 2 1858).
MÉCAN. INDUSTR. ,,Dans un ensemble mécanique, pièce destinée à maintenir un organe dans sa position de travail`` (GDEL).
PÊCHE. ,,Instrument de soutien qui permet de poser la canne en action de pêche, afin de conserver les mains libres`` (Pollet 1970).
PHYS., CHIM. Appareil permettant de soutenir et d'immobiliser les dispositifs les plus divers (d'apr. Duval 1959). Support de bois; support métallique; support à fourche, à pinces, à plateau; support de tubes à essais; support universel.
SERR. Support (d'espagnolette). ,,Pièce de fer plat et recourbé qui reçoit la poignée d'une espagnolette`` (Chabat 1881).
2. Objet, pièce qui soutient une chose, la maintient en telle ou telle position, afin de la mettre en valeur. Statuette reposant sur un support. Les chapeaux féminins monstrueusement chargés de soies, de fleurs, de plumes, que des supports élevaient à hauteur du visage (Adam, Enf. Aust., 1902, p. 478).L'Adélaïde poussa le chiffon entre la pendule et son support (Aymé, Jument, 1933, p. 231).
Spécialement
CUIS. Pièce (croûton de pain de mie, riz cuit moulé, etc.) servant au dressage des plats chauds ou froids (d'apr. Lar. Lang. fr.).
HÉRALD. Ornement extérieur de l'écu consistant en figures placées de part et d'autre de celui-ci et qui semblent le soutenir; en partic., animal employé comme support de l'écu. Synon. tenant.La porte-fenêtre du perron est surmontée d'un campanile où reste sculpté l'écusson des Blamont-Chauvry (...). Les supports, qui sont un griffon et un dragon de gueules enchaînés d'or, faisaient un joli effet sculptés (Balzac, Lys, 1836, p. 35).Vous savez que mes armes contiennent la devise même de Notre-Seigneur: Inculcabis super leonem et aspidem, avec un homme représenté comme ayant à la plante de ses pieds, comme support héraldique, un lion et un serpent (Proust, Temps retr., 1922, p. 805).
3. Ce qui permet de suspendre quelque chose. Une grosse araignée a tissé sa toile en travers de la route; incompréhensible; on ne voit à cette toile, pourtant verticale et tendue, aucun support (Gide, Retour Tchad, 1928, p. 935).Chevreul découvrit que, si le pendule était suspendu à un support fixe, nul « fluide » émané de la main ne se transmettait à lui, le long du fil! (Amadou, Parapsychol., 1954, p. 58).
BOUCH. Ensemble constitué de consoles en fer sur lesquelles repose une barre transversale munie de crochets et destinée à suspendre les viandes (d'apr. Chabat 1881).
C. − Matériau, milieu matériel sur lequel est appliqué quelque chose. Lattis servant de support au plâtre (Bonnel-Tassan1966, p. 53).
Spécialement
COSMÉT. Base sur laquelle est appliquée le maquillage. Une trace de crème restera jusqu'au soir, et pourra servir de support à la poudre, bien que Germaine se poudre le moins possible durant le jour (Romains, Hommes bonne vol., 1932, p. 122).Les crèmes de jour sont pratiquement indispensables. Elles protègent la peau contre les agents extérieurs (...), servent de support au maquillage (Quillet Méd.1965, p. 316).
DÉCOR. Surface destinée à être peinte ou recouverte (de papier, tissu, etc.). Les outils de préparation des supports. Outre les seaux et les éponges, sont nécessaires: une brosse à lessiver (...); un grattoir (...); un couteau à reboucher et un couteau à enduire (Bonnel-Tassan1966, p. 137).
DESSIN, PEINT. Élément matériel susceptible de recevoir une œuvre graphique ou picturale. Synon. subjectile.Support plat, rigide, souple, tendu. L'aquarelle, la sépia, ces fragiles procédés, ayant le papier pour support, l'eau pour véhicule, la transparence comme force (Lhote, Peint. d'abord, 1942, p. 64).Il faut distinguer le support du fond qui est l'aspect sur lequel on dessine ou l'on peint (coloré, lisse, etc.) (Bég.Dessin1978).
Support-Surface/Supports-Surfaces. Groupe artistique français né en 1968, dont les membres orientent leurs recherches sur la matérialité de la peinture, d'un double point de vue théorique et pratique. XXXIeSalon de la jeune peinture. Les tendances les plus diverses: d'un héritage de Support-Surface aux environnements vidéo ou à la figuration teintée de critique socio-politique (Le Nouvel Observateur, 9 juin 1980, p. 9, col. 2).
<{p!n class="tlf_cdomaine">ÉLECTRO-ACOUST. Support (magnétique). Support du milieu ferromagnétique se présentant sous forme rigide ou souple (ruban, fil, disque, cylindre, feuille, etc.). La forme de piraterie la plus répandue consiste à diffuser clandestinement des films qui ne figurent pas aux catalogues des éditeurs vidéo (...). Les pirates doivent se procurer une copie du film, fabriquer une bande mère (...) sur support vidéoprofessionnel (...) afin de dupliquer les cassettes (Le Monde dimanche, 6 mars 1983, p. XI, col. 2).
INDUSTR. GRAPH. Support (d'impression). Matériau sur lequel on fait l'impression. Synon. subjectile.D'excellents travaux, imprimés avec des têtes de clous, de l'encre grise, sur du papier de journal, rebutaient l'acheteur. Il n'est pas impossible, cependant, d'assurer à des ouvrages, qui peut-être ne seront pas réimprimés, un support durable (Civilis. écr., 1939, p. 28-2).Support d'impression (...) Il s'agit généralement de papier, mais cela peut être également du carton, du tissu, des feuilles métallisées (...), des plastiques (Bég.Estampe1977).
[Suivi d'un subst. en appos. désignant un matériau spécifique] Parmi tous les avantages que peut receler le passage du support papier au support logiciel des documents écrits, celui du dictionnaire est d'une aide considérable (Micro-Systèmes, mars 1992, p. 184).
INFORMAT. Support (d'information) ou, rare, support d'enregistrement. Dispositif ou milieu matériel dans ou sur lequel l'information est enregistrée (sous une forme physique conventionnelle convenant à son traitement par des moyens automatiques), véhiculée, conservée ou restituée. Support passif (carte, ruban perforé(e)); support actif/ magnétique (bande, cassette, disque, tambour); support optique. Les dispositifs plus ou moins simples qui sélectionnent, trient, reproduisent, lisent, traduisent et traitent de toutes sortes de manières les cartes, bandes et autres supports d'information (Jolley, Trait. inform., 1968, p. 10).Support (de données). ,,Grandeur physique variable pouvant représenter des données`` (Luca Micro-informat. 1984).
[Suivi d'un subst. en appos. désignant la nature spécifique du support] V. Micro-systèmes supra.
PHOT., CIN. Matériau sur lequel est déposée l'émulsion photosensible. Support transparent (film, plaque de verre); support opaque (papier photographique); support cellulosique. Aussi la pellicule qui est devenue le support idéal pour l'instantané d'amateur n'a-t-elle pu détrôner ni remplacer le verre dans les travaux de précision (Prinet, Phot., 1945, p. 37).
D. − Milieu matériel, substance dans laquelle est incorporé ou se développe quelque chose. Il existe (...) beaucoup de produits alimentaires qui peuvent servir de supports aux micro-organismes pathogènes (Brunerie, Industr. alim., 1949, p. 242).
Spécialement
AGRIC. Liquide ou solide pulvérulent dans lequel sont dispersées la ou les formulations au moment de l'exécution du traitement (d'apr. Habault Agric. 1983).
CHIM. Substance liquide ou solide à laquelle est incorporée une matière active lors de la fabrication d'un produit. Confits pancréatiques. Ce sont des produits à base de pancréas sec et de sel d'ammoniaque, comportant de la sciure de bois comme support neutre (Bérard, Gobilliard, Cuirs et peaux, 1947, p. 49).
III. − P. anal. ou au fig.
A. − Support matériel. Substrat matériel d'une réalité abstraite. Seuls les sauvages et les enfants confondent le nombre avec les billes ou les coquillages qui servent de support matériel à leur calcul (Ruyer, Esq. philos. struct., 1930, p. 251):
... pouvons-nous concevoir une transmission sans véhicule matériel? (Il est clair que lorsque nous parlons d'hérédité psychologique, nous concevons ou nous imaginons plus ou plus explicitement un support matériel des qualités transmises). G. Marcel, Journal, 1923, p. 302.
Spécialement
LING. Synon. topique; anton. apport, commentaire.L'apport est ce qu'on dit de quelque chose. Le support est ce quelque chose (D. D. L.1976).
MATH. Support d'un vecteur. Droite indéfinie qui porte ce vecteur. La droite qui porte un vecteur s'appelle son support (Roux, Miellou, Géom., 1946, p. 8).
PHILOS. Réalité permanente qui est sous-jacente aux qualités (v. substance, substratum (rem. s.v. substrat)). Il y a des changements, mais il n'y a pas de choses qui changent: le changement n'a pas besoin d'un support. Il y a des mouvements, mais il n'y a pas nécessairement des objets invariables qui se meuvent: le mouvement n'implique pas un mobile (H. Bergson, La Perception du changement, 1911, p. 24).Entendue en ce deuxième sens, la substance désigne un sujet susceptible de modifications et servant de support à des qualités (Théol. cath.t. 4, 11920, p. 1247).
PUBLIC. Support (de publicité ou publicitaire). Moyen de communication, relevant d'une technique de diffusion de l'information, susceptible de transmettre au public un message publicitaire. On distingue: les publications (...), l'affichage, les moyens audio-visuels (...), la publicité aux points de vente (...). Pour une même action publicitaire on utilise généralement plusieurs supports de publicité (Lauzel-Muss.1970).Heureusement, L'Huma est un support-leader, son profil-lecteurs est parfait et il y a une bonne affinité du support avec la cible (Le Point, 12 sept. 1977, p. 148, col. 3).P. méton. Objet sur lequel figure un message publicitaire. Deux briquets rechargeables, deux super-supports publicitaires signés Silver-Match (L'Express,1ermars 1976, p. 131).
B. −
1. Chose abstraite ou personne sur laquelle repose, est établie une chose abstraite. Synon. base, fondement.Comment ose-t-on jeter ainsi le trouble permanent dans l'esprit du peuple français sur sa propre justice, sur l'équité des juges, sur la sincérité des sentences publiques, support fondamental de l'ordre social tout entier? (Clemenceau, Iniquité, 1899, p. 105).Considérant son petit-fils comme le support nécessaire de son ambition posthume, il avait pour lui une certaine affection (Maurois, Ariel, 1923, p. 12).
2. Chose abstraite ou personne sur laquelle quelqu'un peut s'appuyer, se reposer. Synon. appui, soutien.Il me doit peut-être ceci: qu'on s'étonnait de mon amitié pour lui. Je lui servais d'honnête support. Moi n'étant plus là, il va peut-être fléchir dans l'estime de gens qui se croient plus de moralité que les autres (Renard, Journal, 1904, p. 937).Vous le voyez beaucoup plus tranquille qu'il y a deux ans. Il n'a plus guère besoin des rites. Qu'est-ce que les rites? Un support (Abellio, Pacifiques, 1946, p. 347).
REM.
Support-chaussette, subst. masc.Bande élastique que l'on assujettit autour de la jambe pour maintenir la chaussette. Synon. fixe-chaussette (v. ce mot rem. s.v. fixer).
Prononc. et Orth.: [sypɔ:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1458 « secours, aide (apportés à quelqu'un) » (Lettre de Charles VI ds Lettres de Louis XI, éd. E. Charavay, t. 1, p. 263: ... voulons vous donner et faire donner support, soustenement et faveur en toutes vos necessitez et affaires), bien att. jusqu'à la fin du xviies. (v. Littré), encore fin xviiies. (1787, Bern. de St-P., Paul et Virginie, p. 1270); b) ca 1485 « personne qui soutient, qui apporte son appui » (Mistère Viel Testament, éd. J. de Rothschild, t. 3, p. 128), bien att. jusqu'à la fin du xviies.; 2. 1466 « action de supporter, patience, endurance » (P. Michault, Doctrinal du temps présent, éd. Th. Walton, LXVII, 22) également chez Fr. de Sales (v. Hug.), att. dans la lexicogr. dep. Littré (avec une attest. de Fénelon et une de Bayle); 3. a) 1606 (Nicot: Support et appuy de quelque chose); b) 1636 hérald. (Monet); c) 1751 fig. (Diderot, Lettre sur les sourds et muets, p. 43: ces substantifs (...) étant (...) le support ou le soutien des adjectifs); d) 1762 (Rousseau, Émile, p. 487: Ces figures [de la géométrie] et ces signes [de l'algèbre] sont les supports de ces abstractions sur lesquels ses sens [d'Émile] se reposent). Déverbal de supporter1. Fréq. abs. littér.: 315. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 219, b) 293; xxes.: a) 381, b) 765. Bbg. Archit. 1972, p. 144, 230. − Quem. DDL t. 25. − Sculpt. 1978, p. 512.