Police de caractères:

Surligner les objets textuels
Colorer les objets :
 
 
 
 
 
 

Entrez une forme

options d'affichagecatégorie :
OUTRE-MER, loc. adv.
Au-delà des mers, par rapport à un pays défini (l'Afrique, l'Orient, l'Amérique par rapport à la France). Pays d'outre-mer. Les femmes (...) quittèrent la quenouille que filaient alors les reines et suivirent leurs maris outre-mer (Chateaubr.,Itinér. Paris Jérus.,t.3, 1811, p.171):
. Le service que nous offrons outre-mer ne comporte pas seulement la machine ou le technicien, mais l'exemple attaché à des taux d'accroissement de la quantité et de la qualité des biens d'équipement et des services où nous pouvons exceller. Perroux,Écon. XXes.,1964, p.244.
− En partic.
♦ France d'outre-mer. L'ensemble des colonies françaises, avant 1958. Je vous suggère de faire partie du Conseil de défense de la France d'outre-mer qui a pour but d'organiser et de relier tous les éléments de résistance français dans l'Empire et en Angleterre (De Gaulle,Mém. guerre,1954, p.274).
♦ Départements d'outre-mer (abrév. D.O.M.). Départements français constitués en 1946: la Martinique, la Guadeloupe et ses dépendances, la Guyane française et la Réunion. L'Office de la Recherche scientifique et technique d'outre-mer étend son activité à tous les États de la Communauté, à l'État du Cameroun, à la République du Togo, ainsi qu'aux territoires et départements d'outre-mer (Perroux,op.cit.,p.271).Territoires d'outre-mer (abrév. T.O.M.). Possessions françaises qui comprennent la Polynésie française, les îles Wallis et Futuna, la Nouvelle Calédonie, le Territoire français des Afars et des Isaas, les Nouvelles-Hébrides, Saint-Pierre-et-Miquelon, les terres australes et antarctiques françaises. La défense des territoires d'outre-mer, aussi bien que la libération de la Métropole, exigent que les forces de la France, éparses dans le monde, soient placées, sans délai, sous une autorité centrale provisoire (De Gaulle,Mém. guerre,1954p.316).
♦ Possessions d'outre-mer. Ensemble des colonies. Une mission temporaire dans une de nos possessions d'Outre-mer achèverait d'assagir Elzéar (Vogüé,Morts,1899, p.229).Les Britanniques pourraient, d'aventure, être tentés par telle ou telle de nos possessions d'outre-mer (De Gaulle,Mém. guerre,1954p.80).
L'Office de la Recherche scientifique et technique d'outre-mer (abrév. O.R.S.T.O.M.). V. supra ex. de Perroux et O.R.S.T.O.M. s.v. O B ex.
− Empl. subst. inv., rare, vx, p.méton. Personne originaire des îles. Moi, de qui les parents étaient à quelques lieues de là, je restais dans les cours avec les Outre-mer, nom donné aux écoliers dont les familles se trouvaient aux îles ou à l'étranger (Balzac,Lys,1836, p.11).
Prononc. et Orth.: [utʀ əmε:ʀ]. Prop. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. Mots comp. 1981, p.292: suppression du trait d'union. Nombreux ex. de soudure (Baudhuin, Crédit et banque, 1945, pp.205-206; Cacérès, Hist. éduc. pop., 1964, p.128). Avec majuscule: France d'Outre-mer, départements d'Outre-mer). Étymol. et Hist. Ca 1100 (Roland, éd. J. Bédier, 67: Malbien d'ultremer). Comp. de outre-* et de mer*. Fréq. abs. littér.: 173. Bbg. Rabotin (M.). Le Vocab. pol. et socio-ethnique à Montréal de 1829 à 1842. Paris, Bruxelles, 1975, p.75.