Police de caractères:

Surligner les objets textuels
Colorer les objets :
I
 
 
 
 
 
 

Entrez une forme

options d'affichagecatégorie :
* Dans l'article "MÉTACENTRE,, subst. masc."
MÉTACENTRE, subst. masc.
HYDROSTATIQUE. Point d'intersection de la droite qui passe par le centre de gravité et par le point correspondant au centre de poussée d'un corps flottant lorsqu'il est en équilibre (pour un navire, son axe de symétrie) avec la verticale au nouveau centre de poussée déterminé par l'inclinaison du corps. Quand le métacentre est au-dessous du centre de gravité d'un corps flottant (...), l'équilibre n'est pas stable; et au contraire, lorsque le métacentre est au-dessus de ce centre, l'équilibre est stable (Poisson,Mécan.,t. 2, 1811, p. 407).Les anciens (...) plaçaient empiriquement le centre de gravité au-dessous du métacentre (Bouasse,Instrum. à vent,1930, p. 9).On peut utiliser une méthode analogue pour étudier la stabilité au tangage et définir un métacentre de tangage, le point M défini précédemment étant le métacentre de roulis (Encyclop. Sc. Techn.t. 91973, p. 113).
Prononc.: [metasɑ ̃:tʀ ̭]. Étymol. et Hist. 1746 (P. Bouguer, Traité du navire, p. 257 ds DG). Comp. de l'élém. formant méta-* et de centre*.
DÉR.
Métacentrique, adj.Qui concerne le métacentre. Courbe métacentrique. Lieu des métacentres correspondant à toutes les inclinaisons possibles d'un navire. (Dict. xixeet xxes.). Hauteur métacentrique. Distance du métacentre au centre de gravité. GM=h est appelée hauteur métacentrique. Elle caractérise la stabilité du navire (Encyclop. Sc. Techn.t. 91973, p. 112).Rayon métacentrique. Distance du métacentre au centre de poussée. [La] stabilité de plate-forme [d'un navire de guerre] s'obtient d'ordinaire en se contentant d'un faible rayon métacentrique; mais cela n'est pas toujours possible (Croneau,Constr. nav. guerre,t. 2, 1892, p.25).On relève l'homogr. métacentrique en biol. (v. centromère, s.v. centr(i)- B ex. de Husson, Graf, Manuel biol. gén., 1965, p. 48).[metasɑ ̃tʀik]. 1reattest. 1859 courbe métacentrique (Bonn.-Paris); de métacentre, suff. -ique*. En angl. on note, en 1798, metacentric curve (cf. NED).