Police de caractères:

Surligner les objets textuels
Colorer les objets :
 
 
 
 
 
 

Entrez une forme

options d'affichagecatégorie :
HOMOSEXUALITÉ, subst. fém.
Comportement sexuel caractérisé par l'attirance, exclusive ou occasionnelle, d'un individu pour un individu du même sexe. Synon. inversion (sexuelle); synon. partiels lesbianisme, pédérastie, pédophilie, saphisme, tribadisme, uranisme; anton. hétérosexualité.Ainsi naît l'homosexualité. Si celle-ci comporte des prédispositions congénitales, elle est loin d'être fatale, et des éducations absurdes en portent souvent la responsabilité (Mounier, Traité caract.,1946, p. 151).Parmi les termes les plus ambigus de la psychanalyse il faut ranger l'homosexualité. Elle est et n'est pas ce qu'on pense. Il n'y a pas de limite rigide : ici normal, un peu plus loin anormal. Souvent ce qu'on nomme homosexualité latente est ignoré du sujet lui-même (Choisy, Psychanal.,1950, p. 80) :
... un certain immobilisme social, dans un régime patriarcal, en obligeant l'individu à réprimer son agressivité et à chercher les faveurs du père ou du suzerain à force de soumission, engendre des traits culturels aussi divers que la pratique de l'homosexualité, la croyance que la maladie est due au péché, ou le formalisme dans les rites magiques. Traité sociol.,1968, p. 399.
Prononc. : [ɔmosεkspalite]. Étymol. et Hist. 1891 (Dr Chatelain ds Annales médico-psychol., t. 14, p. 330). Prob. empr. à l'all. Homosexualität (dep. 1869, texte anonyme attribué à K. Kertbeny [pseudonyme de K.M. Benkert], d'apr. J.-C. Féray ds Arcadie no325, p. 12 et p. 19, note 4), comp. de l'élém. formant homo- (homo-*) et de Sexualität (sexualité*). Fréq. abs. littér. : 34. Bbg. Féray (J.-C.). Une Histoire critique du mot homosexualité. Arcadie, 1981, no326, pp. 115-124, no327, pp. 171-181, no328, pp. 246-258.