Police de caractères:

Surligner les objets textuels
Colorer les objets :

 
 
 
 
 
 

Entrez une forme

options d'affichagecatégorie :
FACULE, subst. fém.
ASTRON. Partie brillante du disque solaire. On appelle « facules » des plages brillantes qui se détachent en clair sur la photosphère. Elles sont peu visibles au centre du disque, mais leur contraste s'accroît notablement lorsqu'elles s'approchent du bord. Les taches sont généralement entourées de facules, mais il existe des facules loin de toute tache (Danjon, Cosmogr.,1948, p. 250).
Rem. La docum. atteste faculaire, adj. Relatif aux facules. Ces photographies servent notamment pour l'étude des filaments, des plages faculaires et pour l'étude de l'activité solaire (Schatzman, Astrophys., 1963, p. 44).
Prononc. et Orth. : [fakyl]. Ds Ac. 1762. Étymol. et Hist. Début xives. « petite torche » li facole alumees (Aimé, Yst. de li Norm., éd. V. de Bartholomaeis, p. 253, 17); 1488 [éd.] facule (La Mer des hystoir., t. I, fo50b ds Gdf.); en a. et m. fr.; 1678, 20 juin, astron. (Observation de plusieurs taches et facules dans le soleil faites à l'Observatoire Royal par M. Cassini ds Fr. mod. t. 23, p. 218 : Ces clartez ... ont esté appelées facules par Theiner [sic : il s'agit de l'Astronome all. Scheiner, ✝ 1650, qui entretint avec Galilée des disputes âpres sur les taches du soleil] qui les a souvent observées). Empr. au lat. class. facula (dimin. de fax « torche ») « petite torche »; cf. le mot pop. a. fr. et m. fr. faille « id. » (ca 1175, B. de Ste-Maure, Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 3345). Fréq. abs. littér. : 1. Bbg. Quem. DDL t. 1.