Police de caractères:

Surligner les objets textuels
Colorer les objets :
 
 
 
 
 
 

Entrez une forme

options d'affichagecatégorie :
DA CAPO, loc. adv.
MUS. En reprenant depuis le commencement du morceau (abrév. D.C.). Elle [la seconde idée de l'op. 106 de Beethoven] clôture dignement l'exposition, laquelle se répète, da capo, suivant l'ancien usage des danses et des suites (D'Indy, Compos. mus.,t. 2, 1, 1897-1900, p. 272).La première partie du mouvement [l'Allegro] reprise da capo (Prod'homme, Symph. Beethoven,1921, p. 8).
Emploi subst. (masc.). « A [ir] avec da capo », c'est-à-dire avec reprise « de la tête » (Brenet, Dict. prat. et hist. mus.,1926, p. 12).Chaque da capo fait croître l'intensité de l'effet [dans le « boléro », de Ravel] (Levinson, Visages danse,1933, p. 101).
P. métaph. :
Souvent c'était tout simplement pendant mon sommeil que par ces « reprises », ces « da capo » du rêve qui tournent d'un seul coup plusieurs pages de la mémoire, plusieurs feuillets du calendrier, me ramenaient, me faisaient rétrograder à une impression douloureuse... Proust, Albertine disparue,1922, p. 195.
Prononc. et Orth. : [dakapo]. Trait d'union ds Land. 1(3, Gattel 1841, Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Littré; sans trait d'union ds le reste des dict. gén. : DG, Guérin 1892, Rob., Quillet 1965, Lar. 19e-Lar. Lang. fr. Étymol. et Hist. 1705 (Brossard). Loc. adv. ital. signifiant proprement « au (da, issu du lat. de et ab) commencement (capo, du lat. tardif capus pour caput) », attestée dep. 1304 (Giordano da Pisa ds Batt.). Bbg. Hope 1971, p. 360.